La mémoire de l’école des officiers de la gendarmerie nationale

Accueil > Les Parrains > 116ème Promotion : Général Colonna d’Istria

116ème Promotion : Général Colonna d’Istria

Le général Paulin COLONNA D’ISTRIA (1905-1982)

JPEG - 29.4 ko
Général Paulin Colonna d’Istria

Déroulé de carrière du général Paulin COLONNA D’ISTRIA (1905-1982) :
1923 : engagé volontaire au 23ème régiment de tirailleurs algériens, et rapidement promu caporal puis sergent ;
1925-1926 : participation à la guerre du Rif (Maroc) ;
1927 : reçu au concours de l’École militaire de l’infanterie et des chars de combat ;
1929 : promu sous-lieutenant et affecté au 7ème régiment de tirailleurs algériens ;
1930 : promu lieutenant et admis à l’École de gendarmerie de Versailles ;
1931 : sorti 14ème de la promotion Maréchal Joffre et affecté à la Garde républicaine mobile, il sert en métropole puis en Afrique du Nord (deux blessures en service commandé) ;
1936 : promu capitaine, sert à l’état-major d’Alger ;
1942 : adjoint au général commandant la gendarmerie d’Afrique Française du Nord ;
1943 : promu chef d’escadron et débarqué clandestinement en Corse par sous-marin, afin d’y organiser la résistance locale, dont il unifie les différents mouvements, organise le recrutement et assure l’équipement, avant de déclencher l’insurrection libérant les trois quarts de l’île avant le débarquement des Alliés de septembre (une blessure de guerre) ;
1944 : muté au commandement supérieur des Forces françaises à Londres, débarque avec la 2ème DB en France et entre avec elle dans Paris, où il est finalement affecté en état-major ;
1945 : promu lieutenant-colonel, est nommé commandant en second de la gendarmerie d’Afrique Française du Nord ;
1946 : prend le commandement de la 10ème légion de garde républicaine (Algérie) ;
1947 : promu colonel ;
1951 : éphémère député RPF d’Alger ;
1952 : commandant la gendarmerie de la 8ème région militaire (Lyon) ;
1956 : promu général de brigade, prend le commandement de la gendarmerie des Forces Françaises en Allemagne ;
1963 : placé en 2ème section.

Décorations :
Légion d’honneur : chevalier (1943), officier (1945), commandeur (1954), puis grand-officier (1963) ;
Croix de la Libération ;
Croix de guerre 1939-1945 avec deux palmes ;
Médaille coloniale avec agrafe « Maroc » ;
Croix des services militaires volontaires de 3ème classe ;
Médaille d’or de l’éducation physique et des sports ;
Médaille de la paix du Maroc (Espagne) ;
Distinguished Service Order (Grande-Bretagne).

Citations :

Décret du 16 août 1944 : « Animé d’une foi patriotique ardente et d’une haine farouche de l’envahisseur, s’est dressé contre la défaite de juin 1940. Dans des circonstances toujours difficiles, souvent périlleuses, a joué un rôle de tout premier plan dans l’organisation de la résistance en Corse, a été le principal artisan de la libération de l’île. » (Croix de la Libération et Croix de guerre avec palme.)

Décret du 10 août 1945 : « Officier supérieur de haute valeur, s’est consacré, durant plusieurs mois, avec une ténacité et un courage exemplaires, à l’organisation de la résistance en Corse, triomphant des difficultés et des dangers sans nombre, et faisant la preuve des plus belles qualités de chef au combat. Le 9 septembre 1943, profitant de la confusion née dans les rangs de l’ennemi par la nouvelle de l’armistice italien, a déclenché les combats libérateurs avant même que ne soit annoncé le corps de débarquement allié, offrant à celui-ci une île aux trois quarts libérée. » (Officier de la Légion d’honneur et Croix de guerre avec palme.)

L’insigne de promotion :
Insigne de promotion de la 116<sup>ème</sup> Promotion : Général Colonna d'Istria

« Insigne monobloc à la carte de Corse, parti du ruban de la Légion d’honneur chargé d’une plaque de grand-officier et d’un taconnet de sable, et du ruban de l’Ordre de la Libération à la champagne de sable, chargé d’une croix de Lorraine du même et à dextre de l’inscription en or "GAL COLONNA D’ISTRIA" ; en pal et sur le tout un sabre d’argent garni d’or, accompagné à senestre d’une demi-grenade ancienne du second et en pointe de deux étoiles du premier mises en barre. »